Formation Bâtiment

L’aide-maçon travaille sous la responsabilité d’un chef d’équipe. Sa première tâche est de servir le chantier en différents matériels et matériaux. Mais il participe et exécute également différentes interventions d’après les consignes reçues et dans une autonomie relative.

Il travaille dans le respect des consignes reçues, des règles de sécurité et d’ergonomie, des réglementations relatives à l’environnement.

Il participe activement à la gestion des déchets.

Il exerce son métier en plein air et en conditions météorologiques parfois difficiles, il doit avoir une bonne condition physique. Il possède des aptitudes pour le travail en équipe.

          

Compétences – orientation rénovation-gros-oeuvre

1 – participer à la gestion du chantier. 
2 – participer à la réalisation de coffrages simples, de ferraillage simple et de bétonnage : coffrer en traditionnel, ferrailler, préparer une fondation ou une dalle, couler le béton, lisser (hors béton de finition), décoffrer, scier les joints de dilatation.
3 – participer à la transformation et la réparation (étayer, démolir, percer, ragréer…) : participer au choix de la méthode de travail, étançonner, ouvrir une baie, resserrer – ragréer des maçonner ;
4 – réaliser des travaux de dejointoiement et de jointoiement.
5 – participer aux travaux d’égouttage : creuser manuellement des tranchées ou des fouilles de petites dimensions, placer un dispositif de collecte des eaux: tuyaux, citernes, chambres de visite, placer un dispositif de drainage. 
6 – participer à la pose de planchers, hourdis et prédalles : participer à la pose d’hourdis, poutrains-claveaux, prédalles ; participer à la pose de gîtage. 
7 – réaliser une isolation : réaliser une étanchéité à l’air, réaliser une isolation thermique appliquée, réaliser l’étanchéité à l’eau et au vent de l’enveloppe extérieure, réaliser une isolation acoustique. 
8 – placer des parements, bardages, faux plafonds, cloisons, ossatures : établir les opérations à réaliser, participer à l’implantation, construire la structure, poser le bardage, le parement, la cloison, ossature ; réaliser les finitions.

 

Le peintre en bâtiment assure, sur base d’instructions verbales ou écrites, le traitement des surfaces, la finition intérieure et extérieure de bâtiments neufs ou existants.

      

Compétences – orientation peinture – décoration

1 – préparer et nettoyer le chantier : reconnaître les surfaces à traiter, vérifier la compatibilité des produits entre eux et avec la nature de la surface à traiter, calculer la quantité de produits et de matériaux nécessaires, installer les protections, nettoyer et rhabiller la pièce, organiser son travail en fonction des surfaces, des temps de séchage ou de prise des différents produits.
2 – préparer les supports : identifier les opérations de préparation du support, nettoyer un support (extérieur et intérieur), ragréer un support (intérieur), préparer une façade, enduire un support (intérieur et extérieur), poncer un support.
3 – appliquer les peintures : appliquer la peinture de façon manuelle, préparer la peinture deux composants, appliquer la peinture au pistolet basse-pression.
4 – appliquer les revêtements muraux : établir un plan de pose du revêtement choisi, découper les lés à dimension, encoller le mur et/ou encoller les lés, positionner et faire adhérer.
5 – appliquer les revêtements de sols : établir un plan de pose du revêtement choisi, découper le matériau de revêtement à longueur nécessaire, ajuster aux dimensions nécessaires, poser le revêtement de sol, encoller et maroufler, réaliser la finition.
6 – pose d’éléments moulures de décoration et réparation simples : découper les éléments à dimension, positionner et fixer les éléments, jointoyer, réparer les éléments moulurés simples.
7 – réaliser des petits aménagements ponctuels avec une technicité simple : refixer des moulurages de portes et plinthes, dépose et repose de décorations de portes, monter et démonter des éléments de gouttière, remastiquer un vitrage, dépose et repose des barres de rideaux et stores.